Tous les articles par dans Nathalie Nail

Compte administratif

Compte administratif :  délibération 28 :

Ce compte administratif découle du vote du budget auquel nous nous étions opposé ne partageant pas vos orientations, par conséquent logiquement nous ne voterons pas ce compte administratif.

 Mon intervention vaut pour l’ensemble des délibérations 29  à 31 liées aux comptes de la commune.

Sur l’emprunt d’abord et le poids de la dette : la dette n’est pas mauvaise en soi il y a de bonnes et de mauvaises dettes. Tout dépend de l’utilisation que l’on en fait.

Quant à l’emprunt il faut dire aussi et dénoncer l’obligation qui nous est faite à nous collectivités, de se tourner vers le privé pour nos besoins de financement : pourquoi ne pourrions-nous pas emprunter directement et sans intérêts auprès de la banque de France ? Cette possibilité perçue comme un manque à gagner par les banques a été interdite, en conséquence de quoi les grandes banques privées se gavent grâce aux dettes publiques…

Et le premier ministre ne compte pas y changer grand-chose, il annonce même des efforts supplémentaires avec 4 à 5 milliards à trouver pour les comptes de la nation.

Pourtant  la situation sociale est compliquée et notre ville n’y échappe pas. Et les décisions à venir vont une fois de plus  asphyxier les collectivités locales avec la remise en cause d’un certain nombre de politiques, comme au département, et avec des conséquences dramatiques pour nos populations les plus en difficultés, dont les sont toujours plus croissants. 

Et comme d’habitude au niveau local plutôt que de les soulager ou de les soutenir par des politiques et des dispositifs généreux et solidaires, vous aggravez la situation et  privilégiez la réduction de l’emprunt car ici vous êtes vous aussi macron-compatible et vous accompagnez les politiques gouvernementales et départementales de réduction des dépenses publiques. 

 

Et derrière la condamnation de la réduction des dotations de l’Etat d’hier,  il y a un accord de fond sur l’objectif , que ce soit Hollande, Macron ou Phillippe, l’objectif reste le même : une politique d’austérité pour certains pendant  que le MEDEF et la finance se frotte les mains ! 

 

Pourtant, n’est-il pas temps de reconnaître que cette politique n’est pas la solution, mais qu’elle est au contraire le problème car elle contribue à aggraver la situation de notre pays, des collectivités territoriales, de nos concitoyens ? 

Nous vous demandons donc de reconsidérer vos priorités et la priorité pour nos concitoyens n’est pas de servir les banques, ni la réduction de l’emprunt ! 

Quabt à l’affectation des résultats :

la priorité, 

les priorités pour nos concitoyens, auraient été par exemple 

·        de permettre, par la mise à disposition de locaux dans la ville haute, d’avoir un centre d’information et d’orientation (CIO). Quand on voit les chiffres du rapport dsur la DSU que je citais tout à  l’heure. Cela serait utile, pour la jeunesse et pour l’emploi, 

·        d’offrir des terrains à l’euro symbolique aux bailleurs sociaux pour ne pas que les coûts de sortie de loyers soient trop élevés comme c’est le cas aujourd’hui

·        de permettre correctement le dédoublement des classes de CP 

·        d’agrandir les locaux de l’école Paul Langevin par exemple, et notamment ceux de la cantine  où deux services sont nécessaires faute de place pour assoir les élèves / une école dans le quartier Zurich Observatoire

·        de construire dans les quartiers populaires où les indices sanitaires sont dans le rouge, des maisons de santé

·        des parkings relais

·         La réfection complète de la piscine Édouard Thomas plutôt que d’envisager une éventuelle fermeture

·         La réfection de la patinoire, du vélodrome, tout deux à l’abandon

·         La construction de tribunes au stade du Montgaillard 

Ou la construction d’un musée de la mémoire…

·         

 La liste est longue et non exhaustive

 

Alors, non, nous ne partageons pas votre position de privilégier les banques plutôt que les populations qui souffrent. Nous ne voterons donc pas cette affectation des résultats ! 

 

Le nouveau Président  et son 1er Ministre ambitionnant de diminuer de moitié l’ISF au bénéfice des actionnaires, de réduire l’autonomie des collectivités locales en leur imposant 10 milliards d’euros d’économies supplémentaires, de grever de 60 milliards d’euros les dépenses publiques au détriment de la sécurité sociale et des services publiques, nous aurons ici l’occasion d’y revenir en novembre prochain lors du débat budgétaire. 


Cette publication est issue du site L'opposition municipale au Havre avec Nathalie Nail.
Voir la publication originale : Compte administratif

Carte scolaire

Monsieur le Maire,

Nous sont présentés là les attributions et les retraits de postes dans les écoles primaires et maternelles du Havre à la rentrée prochaine avec une nouvelle réforme des CP pour les écoles en REP+ qui entraîne quelques aberrations puisque cette réforme semble se faire sans moyen supplémentaire : au-delà de quelques écoles REP+ qui n’ont pas eu d’ouverture, on a la situation de l’école Vaillant à Caucriauville où il est prévu 4 CP à 13, mais seulement 7 classes pour les autres niveaux, ce qui met les CE1, CE2, CM1 et CM2 à plus de 24 de moyenne (même genre de chose à Varlin 1), simplement parce qu’aucun poste n’est attribué à l’école. Qui doit on féliciter le Président ? le Premier Ministre ?

Des soucis matériels sont aussi à craindre pour ces nouvelles classes: il manque des locaux à certains endroits (Vaillant à cause de travaux, mais je ne sais pas si la question a été réglée depuis), il manque du matériel également puisque les commandes ont été passées en février, le problème de déménagements…se posent aussi avec quel renfort prévu pour le personnel municipal chargé de l’aménagement de ces nouvelles classes ! Car en tout, ce sont 28 nouvelles classes qui ouvrent dans les REP+ pour permettre ces CP à 13.

Alors je me souviens des colères de notre ex-Maire qui pestait contre le manque de moyens attribués aux communes pour la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, j’espère que maintenant qu’il est premier Ministre il va s’en souvenir pour donner les moyens nécessaires pour accompagner les réformes !

Oui l’éducation doit être une priorité, mais au-delà des discours des moyens conséquents doivent accompagner cette priorité pour qu’elle soit réalité, car une fois encore on habille Pierre pour déshabiller Paul et si les CP de REP + vont pouvoir bénéficier de cette réforme nécessaire, une évidence : les autres classes vont en pâtir ! alors qu’il y a danger à tous les niveaux de notre école

Car les bilans sont lourds. Dans notre ville : l’illettrisme, le taux de non-diplomés (40% des plus de 15 ans à la Mare-Rouge, au Bis de Bléville ou dans les quartiers sud) et le taux de déscolarisation est parmi les plus haut de France.

Les enfants sont notre avenir, Monsieur le Maire, remettre en cause leurs conditions de scolarisation c’est hypothéquer leur avenir mais aussi le nôtre !

Alors mettons les moyens  ne faisons pas du saupoudrage

l’Education a un coût, Monsieur le Maire, mais elle doit toujours avoir la priorité sur le reste, car elle engage et prépare l’avenir !

Cette publication est issue du site L'opposition municipale au Havre avec Nathalie Nail.
Voir la publication originale : Carte scolaire

Soutien aux salariés de France 3 Normandie

Cinq organisations syndicales de France 3 Normandie (SNRT-CGT, CFDT Médias, Sud, FO, SNJ et SNJ-CGT) appelaient à la grève le 07 juin dernier. Elles dénoncent « la multiplication des mutualisations de contenus, le sabordage de la proximité et la perte constante de moyens humains ». Près de 90% des journalistes de la chaîne de télévision France 3 Normandie y répondaient dénonçant «le sabordage de la proximité, et la perte constante de moyens humains».

L’information locale est aujourd’hui menacée pourtant la chaine locale permet de donner une quantité d’informations de proximité que le national ne peut donner aux téléspectateurs. La chaine locale est le reflet de la vie d’une ville, de son agglomération.

Elle assure la promotion de différentes manifestations, donne l’actualité et est indispensable aux téléspectateurs pour se tenir informés de la vie locale.

Aussi le conseil municipal du Havre réuni en séance le lundi 26 juin 2017

– apporte son soutien aux salariés de France 3 Normandie et plus particulièrement aux salariés de Baie de Seine inquiets de l’avenir de leurs emplois et de leurs antennes.

– il demande à la Présidente de France Télévision et à la Directrice de France3 de mettre fin aux réductions de moyens affectés aux antennes locales qui remplissent une véritable mission de service public, avec le maintien de la locale au Havre.

Explications du vœu :

Déjà en mars dernier, les salariés des antennes de Rouen et de Caen avaient « massivement » signé une pétition réclamant « l’arrêt des mutualisations et les moyens adéquats pour remplir leur mission de service public ».La direction ayant ignoré cette alerte, 90% des salariés étaient en grève le 7 juin dernier répondant à l’appel des 5 organisations syndicales de France 3 Normandie (SNRT-CGT, CFDT Médias, Sud, FO, SNJ et SNJ-CGT). Elles dénoncent « la multiplication des mutualisations de contenus, le sabordage de la proximité et la perte constante de moyens humains ».

L’information locale est en effet aujourd’hui menacée pourtant la chaine locale permet de donner une quantité d’informations de proximité que le national ne peut donner aux téléspectateurs. La chaine locale est le reflet de la vie d’une ville, de son agglomération.

Elle assure la promotion de différentes manifestations, donne l’actualité et est indispensable aux téléspectateurs pour se tenir informés de la vie locale.

Aujourd’hui si des choses sont en suspend, rien n’est réglé et les mutualisations sont en cours : cet été par exemple la locale de Baie de Seine disparait le vendredi, (jour ou pourtant sont annoncées les manifestations du weekend..), il y aura un même journal sur France3 Normandie pour 2 rédactions ; en ce qui concerne le personnel : des départs et départ en retraite ne sont, pour le moment, pas prévus être remplacés.

Suite aux négociations, à l’issue du mouvement de grève et pour assurer la promotion des 500ans du Havre peut-être, beaucoup de choses sont en stand-bye…Mais à la rentrée sont en ligne de mire des journaux régionaux mutualisés plus de la moitié des week-ends de l’année , destinés, entre autres, à accompagner éditorialement la nouvelle territorialité de la Normandie , ainsi que le recours de plus en plus fréquent à des prestataires extérieurs pour fournir du contenu d’émissions.

Il serait regrettable au moment où la Normandie est réunifiée de diminuer les moyens techniques et humains des antennes locales qui remplissent une véritable mission de service public.

Elles assurent la promotion de différentes manifestations, donne l’actualité et sont indispensables pour se tenir informé.

D’où ce vœu que je vous propose pour soutenir les salariés et pour obtenir de la direction les moyens humains et techniques pour pérenniser nos informations locales.

Cette publication est issue du site L'opposition municipale au Havre avec Nathalie Nail.
Voir la publication originale : Soutien aux salariés de France 3 Normandie

Dotation de Solidarité Urbaine

Dotation de Solidarité Urbaine

Monsieur le Maire,

Chaque année, je suis dépitée à la lecture de ce rapport et qui révèle quelque part l’impuissance d’un système…car je rappelle l’objet de cette DSU : « contribuer à l’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens »…et depuis le temps que cette DSU existe :

a-t-on vraiment l’impression que les conditions de vie de nos concitoyens dans les quartiers populaires de notre ville ce sont améliorées ?? Non et les indices en annexes le prouvent. En ce qui concerne les itinéraires réussite : on suit de plus en plus de familles, et d’enfants, c’est donc que les besoins augmentent rien d’étonnant lorsque l’on regarde les chiffres sur la scolarisation des 16/24 ans : 46 % pour Caucriauville, seulement 8% de bacheliers au Bois de Bléville, et 84 % de la population avec un diplôme inférieur au Bac au Montgaillard….

Comment ne pas être dépitée face à ces constats ?

Et comment ne pas bondir quand face à ces constats – et parce que c’est un rapport alors il faut remplir les cases et y mettre l’ensemble des actions menées au titre de la DSU – on voit des chiffres qui s’alignent ici pour l’accueil méridien, là pour des travaux de mise en sécurité, là encore pour les clubs sportifs…

J’ai envie de dire l’occasion fait le larron…et sans DSU point de pause méridienne, point d’équipement dans les médiathèques…à chaque fois ça m’interroge vraiment sur la « plus-value » du dispositif…quant au volet emploi…je n’en parle même pas.

Bref

Et plutôt que de passer en revue tout ce qui peut entrer dans le cadre de la DSU – c’est réglementaire je vous l’accorde – mais à un moment ne pourrions-nous pas nous Ville du havre, au-delà de remplir des cases, se poser la questions du bilan de ces actions ? est-ce que la DSU répond réellement à ce à quoi elle est destinée ??? L’AMELIORATION DES CONDITIONS DE VIE DE NOS CONCITOYENS ?

Et peut-être ainsi changerions-nous de paradigme… (représentation du monde, une manière de voir les choses, un modèle cohérent de vision du monde qui repose sur une base définie)

Pour plus de la moitié des Havrais, les conditions de vie se sont profondément dégradées ces dernières années et ce par l’action conjointe des gouvernements successifs, et du « tout payant et des augmentations systématiques de tarifs » prises au Havre…

Changer de paradigme ce pourrait-être par exemple palier avec la DSU les augmentations des transports en commun de la CODAH en mettant en place des réductions pour les salariés pauvres et de la classe moyenne, les familles, les minima-sociaux, voyez, c’est-à–dire améliorer la vie des gens vraiment. Il pourrait en être ainsi aussi pour les frais de restauration scolaire.

Cette DSU pourrait être également utilisée pour une politique de l’animation de la jeunesse dans les quartiers qui a totalement disparu !!

…Les Havrais ont besoin que le dynamisme de leur ville ne se voient pas que sur les affiches ou dans les spots de l’Office du Tourisme mais concrètement dans leur vie quotidienne !

Je crains que vos choix n’y parviennent pas !

 

Cette publication est issue du site L'opposition municipale au Havre avec Nathalie Nail.
Voir la publication originale : Dotation de Solidarité Urbaine

Question sur la fête de la mer au quartier St François

Conseil municipal du 13 mars 2017

 

Question Fête de la mer St François :

Chaque année depuis de nombreuses années  les Havrais avaient rendez-vous à St François début septembre  pour la traditionnelle Fête de la mer ( la soixantaine cette année…).

Ce quartier historique, le premier de nos quartiers, qui n’a pas vu naitre François 1er mais c’est tout comme… s’animait au rythme des nombreuses activités organisées par la Ville en collaboration avec les acteurs et associations du monde maritime.

Au programme, il y avait des animations musicales, familiales, sportives, des concerts, une conférence, des expositions sur le thème de la mer, un spectacle déambulatoire, et des navires à quai.

Sans oublier dimanche, la bénédiction de la mer organisée par le Comité des Fêtes de la Mer qui se déroulera à l’église Saint-Joseph et au port de plaisance.

Cet évènement était  mis en place avec la participation des pêcheurs, de l’association des commerçants de Saint-François, du Comité des Fêtes de la Mer.

L’an dernier des navire étaient en escale et amarrés aux  quai Joannes Couvert et quai de Marseille, ils étaient ouverts au public….

Cette année à la faveur des 500 ans, le comble : Saint François passerait à la trappe  et la fête de la Mer avec,  pour  Les Grandes Voiles…et le bassin Vatine

Cela pose problème : cela pose problème aux commerçants de st François pour lesquels sans cette manifestation au cœur du quartier, c’est un manque à gagner certain (5 à 6 jours de chiffre d’affaire)

Pour les associations qui exposaient à la Halle aux Poissons, ce sont des questions de sécurité qui se posent

Pour d’autre le confinement proposé au niveau du Magic Miror, ce sont des problèmes d’attractivité…

Techniquement le bassin Vatine est peut-être le seul endroit où peuvent être amarrés les bateaux mais cela n’empêche pas de laisser la fête et les stands à St François comme c’était jusque là

 

Nathalie Nail

Conseillère Municipale du Havre

Conseillère Communautaire de la CODAH

 

52, rue Labédoyère

76600 Le Havre

Tel : 02 35 53 05 79

Mail : nail.nathalie@gmail.com

Cette publication est issue du site L'opposition municipale au Havre avec Nathalie Nail.
Voir la publication originale : Question sur la fête de la mer au quartier St François

Interventions au conseil municipal du 13 mars 2017

Conseil Municipal du 13 mars 2017

Délibération n°6

Nathalie NAIL

 

  • Sans remettre en cause les manifestations qui sont prévues au Carré des Docks, je souhaite savoir si pour chacune d’entre elles, la Ville du Havre va ouvrir le porte-monnaie, et pour des sommes non négligeables, ici : 36250 euros et pour Seanergy à délibération 44 : 20 000 euros et autant pour la CODAH ? -d’autant que les retombées financières en matière de location de salles vont revenir à la société qui gère le carré des Docks. (?)

 

  • Quant à  ces assises de l’économie de la mer, j’espère quelles serviront au moins à mettre en valeur le Port du Havre et à sensibiliser sur ses besoins en matière d’investissement. Les responsables du monde maritime et portuaire du Havre, ayant la fâcheuse tendance à s’auto critiquer et à faire porter au Port du Havre les responsabilités des difficultés qu’il subit.

Il serait à mon avis préférable dans de telle manifestation, et c’est valable pour toute expression publique de montrer une volonté commune de faire avancer notre port.

 

 

/////Si, attaque sur les jours de grèves,

 

Vous ne pouvez pas reprocher aux ouvriers qui travaillent sur le port, comme pour les autres catégories professionnelles de se défendre quand ils sont attaqués, je comprends que cela vous pose une difficulté au moment ou vos programmes pour les futures échéances électorales, promettent à nouveaux du sang et des larmes pour le monde du travail.

Proposez plutôt de remettre l’Etat dans le rôle qui doit être le sien en matière de développement portuaire, mais peut être avez-vous d’autres préoccupations en ce moment.

*****************************************************************************************************************************************************************

Délibération 34 –  Vélo tour

Comme l’an dernier nous ne voterons pas cette délibération qui consiste à subventionner une initiative privée pour que les Havrais puissent visiter leur ville en vélo et payer cette balade entre 10 et 15 €, pour prendre son propre vélo et visiter sa ville…c’est un peu fort non ?

Alors vous passez certes par des endroits insolites, mais cela justifie-t-il de payer 10 € ?

Certes vous avez droit à une banane et de l’eau, mais ça fait cher la banane non, quand par ailleurs c’est offert par le sponsor chez qui vous passez ?

Alors Monsieur de Marcillac a une petite entreprise qui ne connait pas la crise, puisque c’est tout bénéf pour lui :

il lui suffit de distribuer quelques flyers pour faire de la pub, vendre ses places en lignes, le jour J ou la veille, flécher le parcours grâce à des bénévoles qui sont largement sollicités,  assurer le service de sécurité à minima,  oui à minima car quasi-inexistant (contrairement a la ronde roller ou chaque carrefour est soigneusement fermer et contrôler par des hordes de voitures de police)

Et il empoche la bagatelle de près de 50 000 euros… encore une belle initiative à fric…où comment mettre dans la tête des Havrais qu’il faut forcément payer pour bouger dans cette ville…

Alors…puisque avec moi on rase gratis, comme vous n’allez pas manquer de le souligner…je vous fais une proposition :

pour l’an prochain, sollicitez une association de cyclistes, il y en a quelques-unes au Havre, (et pour en avoir parlé avec certaines elles sont partantes…)

imaginez un parcours – on a un service des sport à la ville qui peut travailler à cela…Mais on pourrait imaginer Franklin par exemple où il y a souvent des expo de peintres ouvriers et une expo permanente sur des Résistants Havrais…

et… pour zéro euros mais avec leur vélo, les Havrais pourront faire la même chose et les 15000 euros de subventions seront plus utiles à l’association où aux associations qui peuvent être à plusieurs sur ce projet…

 

 

 

******************************************************************************************************************************

Quelques remarques :

Hormis les remarques que j’ai pu faire lors de la délibération n°6 sur les Assises de l’économie de la Mer,

Nous espérons que cette manifestation dont il est question ici sur, notamment, l’éolien offshore, permettra de mettre en avant les capacités maritimes et industrielles du Havre et de son port à accueillir ces activités.

Faire la démonstration que nous sommes prêt, ce qui à mon avis n’a pas toujours été le cas, ou tout du moins, ne l’avons- nous pas toujours affirmé avec la force nécessaire.

L’annonce dernièrement, de la fabrication de pales d’éoliennes dans le port de Cherbourg, est la démonstration de l’engagement des industriels dans notre Région, s’il reste des investissements à réaliser pour accueillir des usines de fabrication au Havre, nous ne comprendrions pas que les collectivités qui ont investis 100 millions d’euros à Cherbourg ne soient pas de la même façon présentent au Havre.

Les enjeux en termes de développement de cette filière de l’éolien offshore et bien évidemment en termes d’emploi dans notre agglomération doivent tous nous mobiliser à la hauteur de l’enjeu.

Adwen à des obligations dans son contrat avec le Havre, Siemens s’est dit prêt à les accepter, si ce n’était pas le cas nous devrions le leur rappeler, sinon le contrat est caduc. Ce que nous ne souhaitons évidemment pas.

 

Nathalie Nail

Conseillère Municipale du Havre

Conseillère Communautaire de la CODAH

 

52, rue Labédoyère

76600 Le Havre

Tel : 02 35 53 05 79

Mail : nail.nathalie@gmail.com

Cette publication est issue du site L'opposition municipale au Havre avec Nathalie Nail.
Voir la publication originale : Interventions au conseil municipal du 13 mars 2017

Pour le maintien de l’agence EDF au Havre

Intervention de Nathalie Nail au conseil municipal du 6 février 2017

 

Payer une facture en liquide dans une boutique EDF.

Contester un relevé de compteur ou ouvrir une ligne sans passer par les formulaires en ligne. Voilà qui ne sera bientôt plus possible puisque, dans le cadre d’un plan général d’économies de 1 Md€, la direction d’EDF prépare la fermeture de tout son réseau d’agences.

Au Havre, la seule qui reste, sur 3 il y a 10 ans est menacée. Dans cette agence ce sont plusieurs dizaines de visites par jour. Ce sont des personnes âgées, des usagers fragiles à plusieurs niveaux, qui ont des difficultés financières parfois, des difficultés de lecture ou de compréhension aussi et qui auront d’autant plus de mal à s’adresser aux plates-formes téléphoniques, sans compter le coût de l’appel !

A ces difficultés pour la population s’ajoute les suppressions de poste que cette fermeture entrainera.

Par ce vœu nous voulons nous opposer à la fermeture annoncée de tous les accueils physiques EDF sur le territoire national.

Il est du devoir d’une entreprise publique détenue à 85% par l’état, de répondre aux besoins de tissu social exprimés par les citoyens.

La raison économique portée par la direction est insoutenable.
Selon elle, les coûts inhérents au fonctionnement d’une telle structure seraient trop élevés à assumer dans le contexte de concurrence depuis l’ouverture des marchés.

Rappelons que le groupe EDF reste bénéficiaire en 2016 et que le capital et les dividendes versés aux actionnaires continus d’augmenter.

Alors que les plus riches deviennent encore plus riches, les usagers les plus précarisés sont de plus en plus exclus par les attaques aux services publics. Ces fermetures annoncées sont une remise en cause du libre accès aux services publics et à l’égalité des droits pour tous.

Oui nous réaffirmons avec force que la privatisation et l’actionnariat sont néfastes au service public et à la population. Nous pensons pour notre part que l’électricité et le gaz doivent redevenir la propriété de la Nation et un droit pour tous les usagers…
et pour Le Havre et les Havrais et au-delà nous vous invitons à voter largement ce vœu.

Il n’existe plus qu’une seule agence EDF au Havre pour accueillir la population de l’ensemble de l’agglomération havraise.

Ce centre de relation clients joue un rôle indispensable dans la mission de service public qu’assure EDF auprès de ses usagers, et dans la qualité des prestations assurées.

Pourtant des menaces de fermeture pèsent sur cette unique agence de la Pointe de Caux.

Le conseil municipal du Havre s’inquiète de sa possible fermeture et demande à la Direction d’EDF le maintien de cette agence.

Et alors qu’EDF est une entreprise publique détenue à 85 % par l’État, il lui demande aussi d’intervenir pour maintenir l’agence havraise afin d’assurer la présence d’EDF auprès des usagers.

Cette publication est issue du site L'opposition municipale au Havre avec Nathalie Nail.
Voir la publication originale : Pour le maintien de l’agence EDF au Havre

Quelques mots sur la pollution de l’air

Intervention de Nathalie Nail au conseil municipal du 6 février 2017

Quelques mots sur cette délibération qui prêterait à sourire si la situation n’était pas si sérieuse, en effet nous sommes au bord du scandale sanitaire et on adopte des mesures ponctuelles ou gadget…et pendant ce temps-là la pollution de l’air tue prématurément près de 50 000 personnes par an en France, combien au Havre et dans l’agglo ?

Et encore une fois pour les plus défavorisés, c’est la double peine…on culpabilise le citoyen, on prend des mesures ponctuelles mais on ne remet pas en cause l’incohérence des politiques menées.

Pourquoi ne parle-t-on pas des camions et des cars qui saturent nos routes ? Développer et privilégier le frêt ferré et fluvial et le ferroutage. Il y a là une vraie bataille à mener au lieu de démanteler le service public ferroviaire avec l’ouverture du rail à la concurrence…Penser un nouvel aménagement du territoire qui en finisse avec l’étalement urbain est une autre bataille…. Tout comme les démarches de relocalisation permettant de rapprocher les lieux de production des consommateurs. Et dans le concours des plus polluant quid des chauffages au bois ?

Les mesures ponctuelles (encore qu’au Havre elles n’existaient pas jusque là, pas plus que des dispositifs de prévention pr les personnes sensibles) prises lors des pics de pollution, si nécessaires et utiles qu’elles soient, ne doivent pas masquer les conséquences des pollutions atmosphériques tout au long de l’année. Des solutions pérennes sont donc en effet nécessaires.

Le dispositif présenté là constitue certes une avancée notamment en matière de prévention mais pourquoi ne pas évoquer les sujets dont je viens de parler qui constituent l’essentiel de la pollution de l’air…et pourquoi ne pas évoquer non plus la possibilité d’avoir des parkings de délestages en entrées de ville pour encourager la prise des transports en commun…Pourquoi ne pas avoir des tarifs attractifs pour ces mêmes transports en commun ?.

Sinon les dispositifs contenus dans cette convention, ressembleront une fois de plus à un cautère sur une jambe de bois

Assurer le bien-être du plus grand nombre passe par rendre à l’air sa bonne qualité au plus vite et sur la durée. Mais les enjeux liés à la « transition » écologique, doivent nécessairement mobiliser d’énormes besoins financiers, ce qui se révèle inconciliable avec la politique de réduction des déficits publics. L’efficacité commande de mener, dans un même mouvement, une lutte résolue contre les inégalités sociales et environnementales, quant à l’urgence environnementale elle appelle d’importantes évolutions avec pour corollaire une autre répartition des richesses, une autre utilisation de l’argent. Mais nous en sommes loin…


La refondation de la politique européenne environnementale doit impérativement s’inscrire dans la perspective d’un dépassement du capitalisme et d’une lutte résolue contre le modèle actuel de mondialisation. Il est urgent d’ouvrir la voie à un nouveau mode de développement,

Cette publication est issue du site L'opposition municipale au Havre avec Nathalie Nail.
Voir la publication originale : Quelques mots sur la pollution de l’air

La Maison de l’Emploi au Havre, un gâchis d’argent public

Intervention de Nathalie Nail au conseil municipal du 6 février 2017

Encore un bel exemple de dilapidation des deniers publics ! C’est tristement à la mode…et avec le génial Ministre Borloo on a eu le droit à ses « maisons » à 100.000 €, calamiteuses ET aux maisons de l’emploi. … Dans un cas comme dans l’autre le contribuable aura été largement mis à contribution pour une efficacité proche du néant….Mais le Président de Région va surement nous arranger cela avec son agence du développement économique à 100.millions d’euros…

Mais une question la Maison de l’emploi n’est-elle pas définitivement fermée depuis 2016… ??? si oui pourquoi cette demande de subvention pour une association qui est normalement fermée, pourquoi faire et pour qui ???

Cette publication est issue du site L'opposition municipale au Havre avec Nathalie Nail.
Voir la publication originale : La Maison de l’Emploi au Havre, un gâchis d’argent public

Conseil municipal du 21 novembre 2016

Question orale en fin de conseil :

« dans le cas où une personne trouve un emploi et que ses horaires ne correspondent pas à ceux de la sortie de l’école, peut-elle inscrire son enfant au périscolaire ? Mme Thibaudau Rénault m’a répondu qu’effectivement cela arrive très souvent et est possible à condition d’être patient 2 à 3 jours qu’on mette cela en place et si l’accueil n’est pas saturé. Jusque-là a-t-elle conclu, une solution a toujours été trouvée

Délibération 11 : sur le soutien à Ouest France :

La presse écrite a effectivement besoin de soutien, alors nous soutenons cette demande de subvention de Ouest-France pour le colloque qui se tient au Havre sur la Normandie mais nous avons aussi un journal local en grande difficulté, Le Havre Normandie, il est un élément précieux de la vie quotidienne des Havrais, de la vie démocratique de notre ville, il nous faut donc aussi voir, sous quelle forme la Ville du Havre peut le soutenir.

Délibération 35 : je suis surprise par cette délibération,

Surprise par votre aveu de faiblesse puisque il est précisément écrit dans cette délibération que la ville n’offre pas d’activité pour les 14-17 ans.

Surprise car vous avez supprimé toutes les activités pour ce public dans les SAM et tout centralisé en centre-ville pour ne pas dire que vous avez tout supprimé…

Surprise car dans le même temps vous laissez fermer un collège à Caucriauville.

Surprise car vous avez laissé faire et appuyé le département qui a supprimé le pass-sport76 avec un nombre conséquent d’ado aujourd’hui qui ne pratiquent plus d’activité sportive faute d’avoir les moyens de payer leur licence.

Surprise car vous prenez le problème par le petit bout de la lorgnette.

Mais je veux être positive et voir ici l’ébauche d’une politique réelle en direction de la jeunesse jusque-là inexistante sur notre ville,

Car en effet concevoir une politique jeunesse c’est penser la jeunesse dans sa globalité et l’ensemble des thématiques qui la concernent, que ce soit l’accès à l’autonomie, la citoyenneté, l’insertion dans la société, et la place que nous laissons à ces jeunes dans notre ville et pas seulement dans un quartier, ou pour seulement ceux qui posent problème, auquel cas c’est du domaine du social.

Nous voterons cette délibération en espérant que ce soit le début d’une nouvelle politique en direction des jeunes havrais…

Nathalie Nail

Cette publication est issue du site L'opposition municipale au Havre avec Nathalie Nail.
Voir la publication originale : Conseil municipal du 21 novembre 2016